Qui est en ligne ?
Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun

Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 19 le Ven 5 Sep - 9:25
http://www.meteo-de-france.info/

Bruno Capron quitte Béthune pour le siège européen

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Bruno Capron quitte Béthune pour le siège européen

Message par Admin le Dim 15 Sep - 6:40

Région > Béthune et ses environs > Béthune
Bridgestone : Bruno Capron quitte Béthune pour le siège européen

Publié le 14/09/2013

Par CHRISTIAN QUÉVA (CLP)
Ingénieur chimiste, responsable de production, directeur d’usine puis directeur général, Bruno Capron a gravi tous les échelons du dirigeant d’entreprise. Après avoir consacré trente années de sa carrière au site de Béthune, des nouvelles responsabilités l’attendent en octobre à Bruxelles, au siège européen de Bridgestone.
Né à Toulouse, il fait ses classes préparatoires à Bordeaux avant de rejoindre l’école supérieure de chimie de Montpellier. Ingénieur chimiste, il intègre un poste de coopérant à l’ambassade de France à Rome. Bruno Capron y vit une expérience enrichissante tant sur le plan technique que sur l’aspect humain. Puis il décide de préparer un doctorat pour se destiner éventuellement à la recherche, ce choix lui permettant de comparer avec les valeurs de l’industrie. Le hasard le conduit de nouveau à Toulouse, pour la thèse de docteur-ingénieur au compte de l’Institut français du pétrole. Le titre en poche, Bruno Capron toujours séduit par l’industrie, reçoit en 1984 une réponse favorable pour une embauche à l’usine de Firestone Béthune.

Un aller simple

À son arrivée dans l’entreprise, il affiche ses ambitions tout en se réservant un repli stratégique au sud de la Loire après quelques années d’expérience. La cessation d’activités à l’atelier poids lourds en 1987 entraîne une réorganisation profonde, l’opportunité pour le jeune ingénieur d’intégrer l’équipe dirigeante. Nommé responsable de production à 32 ans, il est alors confronté à une situation en pleine mutation avec le passage du travail en 6 jours avec 4 équipes au lieu de 3. L’année suivante, les événements se bousculent avec l’arrivée de Bridgestone, les parts au marché d’équipements d’origine occupent plus de la moitié du volume de production, la politique de qualité s’étoffe des exigences ISO et QS, et les nombreux audits menés par les constructeurs automobiles deviennent le passeport de prestige. Puis, suite au départ en retraite du directeur d’usine en fonction, Bruno Capron se voit confier la succession en janvier 1997, avec l’objectif prioritaire de mettre en place rapidement une organisation continue en 7/7 avec 5 équipes. Un an plus tard le poste de directeur général lui ouvre les portes à de nouvelles responsabilités. À chaque fois, il faut s’adapter et se remettre en cause, l’entreprise l’accapare, il vit dans le tourbillon des responsabilités, il n’y aura pas de billet de retour pour le Sud-ouest.

« Pour assurer aujourd’hui le poste de directeur d’usine, il faut être 10 fois plus exemplaire », commente Bruno Capron. « Il faut viser l’excellence et le parfait sur le comportement personnel. Avec le temps peut apparaître le phénomène d’érosion qui pousse à la tentation de vivre d’autres expériences. DEux propositions récentes au sein de l’organisation européenne m’ont incité à orienter mon choix en faveur d’un poste dans la division « Ventes & marketing », celui de diriger les équipes d’ingénieurs en relation clients. »

Lors de son arrivée à Béthune en 1984, Bruno Capron avait pris l’engagement familial d’un séjour limité dans la région. Un engagement qui s’est vite estompé derrière l’accueil chaleureux des gens du Nord, le climat qui n’est pas à l’image de ce que l’on dit, une position géographique privilégiée au sein de l’Europe, et un environnement professionnel de confiance. Le directeur général se sent bien enraciné dans le Nord. « Je pars avec le sentiment du devoir bien accompli et l’arrivée de mon successeur Piotr Kozlowski, le directeur de Poznan, me réconforte pour l’avenir de l’usine. Même si ma vision professionnelle prend une dimension européenne, je conserverai mon attachement à la région béthunoise », conclut il.
http://www.lavoixdunord.fr/region/bridgestone-bruno-capron-quitte-bethune-pour-le-siege-ia30b53934n1542062
avatar
Admin
Admin

Messages : 459
Date d'inscription : 26/11/2011

http://cgt.bridgestone.free.fr

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum